Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Une plateforme de crowdfunding dédiée à la recherche scientifique

    Parce que ces sujets nous concernent tous

    Prenez Ulule ou KisskissBankBank, ajoutez-y une dose de chercheurs en tous genres et vous obtenez Cysmyk, la première plateforme dédiée exclusivement à la recherche en France. Les citoyens vont pouvoir financer des sujets autrement délaissés et bénéficieront de conférences en contre-partie.

    Pour les chercheurs français, la question du financement des recherches a toujours été épineuse. Peu d’élus parviennent à être soutenus par l’État. Partant de ce constat et du manque de dialogue entre grand public et chercheur, Thibaud Colombani, doctorant en biologie à Nantes, a décidé de lancer Cysmyk, la première plateforme dédiée exclusivement à la recherche en France. Détours a posé trois questions à ce jeune maker qui veut « proposer ses propres solutions ». proposer ses propres solutions« .

    Comment est née l’idée ?

    C’est venu en deux temps. En 2012, j’étais en master et je participais à un concours : les entrepreunariales. L’idée c’était d’aider au financement de la science et de la recherche. Mais le financement participatif en France n’était pas assez mature à l’époque. Le projet est resté en stand-by jusqu’à l’année dernière quand est apparu le statut d’étudiant entrepreneur. Et entre-temps, le crowdfunding a explosé en France.

    Pourquoi avoir lancé cette plateforme, Cysmyk ?

    L’idée est de rapprocher le grand public et les chercheurs. La recherche est vue comme un endroit inaccessible pour le grand public. On ne sait pas trop ce que font les chercheurs. De l’autre côté, les chercheurs se rendent compte qu’ils ont peu de chances d’avoir des financements et pas vraiment d’alternative. Et si le chercheur n’est pas sur un sujet médiatisé, personne ne va en parler. Alors que la science est une histoire humaine avant tout.

    Quelle est la différence avec les plateformes de crowfunding qui existent déjà ?

    Sur les plateformes existantes, il n’y a de pas conseil scientifique, on ne peut pas juger de la pertinence des projets. Sur Cysmyk, on aura un conseil interne. Il peut y avoir un projet sexy au premier abord mais totalement creux derrière. Nos futurs projets devraient toucher au développement de nouvelles molécules contre le cancer, à la lutte contre l’asthme ou encore à la sauvegarde d’espèces animales.

    Vous aimerez aussi

    Détours loves makers

    La crème de la crème de Détours

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.