Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    La sieste au travail, un concept qui monte

    The Nap Concept entend généraliser les espaces de repos au boulot

    Qui n’a pas rêvé d’une petite sieste post-prandiale ? Surtout un lundi pluvieux. Qui n’a pas rusé pour s’endormir discrètement dans son bureau, en se réveillant en sursaut, un stylo à la main, prêt à donner le change au moindre bruit. Car le concept de la sieste réparatrice n’est pas encore totalement compris par la hiérarchie dans le milieu du travail. La toute jeune entreprise The Nap Concept a décidé d’inverser ces préjugés et se lance sur le grand marché du sommeil de jour. Elle s’appuie sur une importante littérature scientifique…

    detours-sieste-au-travail-3
    La sieste est tout simplement miraculeuse ! Se reposer 20 minutes permet de rattraper une heure de sommeil, booste la créativité, favorise la concentration, évite l’irritabilité, réduit le stress, améliore la productivité et développe la mémoire. Mille études le prouvent.

    De plus, tout le monde la fait (ou en tout cas l’apprécie) mais personne ne l’assume. Selon une étude de l’INPES, 30 % des 25-45 ans déclarent faire la sieste pendant la semaine et 45 % déclarent la faire le week-end. D’ailleurs, point étymologie : sieste vient du latin sexta qui signifie la sixième [heure du jour], c’est bien la preuve que depuis la nuit des temps on a envie de ronfler après déjeuner.

    En France : encore un effort

    Au Japon ou en Espagne, la sieste est d’ailleurs tout à fait acceptée, voir encouragée. En Chine, le droit de dormir au travail est même inscrit à l’article 43 de la constitution de la République Populaire !

    Mais en France, les clichés sur ce petit somme ont la vie dure : retour à l’enfance, signe de paresse ou de vieillesse.

    « On a peur du jugement des autres, d’être mal perçus. Bosser comme un dingue sans pause, c’est un truc typiquement français, on est les champions du présentéisme absurde au boulot« , explique à Détours Vincent D’Hondt, créateur de The Nap Concept qui propose d’installer des espaces de repos au sein des entreprises. Pour y faire des siestes éclair, des micro-siestes ou des royales… On se croirait dans une boutique de thé.

    dodo

    Car malgré tout, les mentalités changent petit à petit. Des entreprises telles que Google ou Léa Nature et même des lycées installent des salles de repos au sein de leurs structures. Surfant sur la vague, ZZZen « premier bar à sieste du monde » a ouvert ses portes à Paris dans le quartier de l’Opéra. Bref, le sommeil de jour gagne ses lettres de noblesse.  64% des directeurs ou responsables administratifs et financiers considèrent qu’une sieste de moins de 20 minutes est acceptable ou envisageable d’après une étude réalisée par le cabinet Robert Half.

    Courage ! Dans quelques années, vous aurez votre temps calme en chaussettes, peut-être même avec les patrons.

    Vous aimerez aussi

    Détours loves makers

    La crème de la crème de Détours

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.