Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Selon un psy, un seul rapport sexuel rend heureux pour 48 heures

    Pas besoin de vous faire un dessin pour expliquer que le sexe rend joyeux, il n’y a qu’à voir nos têtes. Par contre, jusqu’ici on ne savait pas combien de temps cette satisfaction durait. Des chercheurs de Floride ont chronométré le bonheur.

    Carré blanc. Pas de craintes vis-à-vis de vos voisins de bureau, cet article est non-classé X. Pourtant, c’est bien sous la couette que tout se joue. Et plutôt que d’y placer des caméras, une psychologue de Tallahassee, en Floride, a organisé un autre genre de consultation. L’étude conduite par Andrea Meltzer a suivi la joie de 96 couples de jeunes mariés, en leur demandant de tenir un journal de bord conjugal. Les infos à renseigner pendant 15 jours concernaient bien sûr le nombre de rapports sexuels, mais aussi la satisfaction de ces rapports et une évaluation de leur partenaire, de leur relation de couple et de leur mariage.

    Les chercheurs de l’Université de l’État de Floride procédaient à des relevés après les noces, puis au 4e et au 6e mois. Les résultats publiés dans Psychological Science montrent que même sans rapports consécutifs, la sensation de bien-être déclenchée par un rapport se prolonge dans les deux journées qui suivent l’orgasme.

    Faites l’amour un jour sur trois, vous serez heureux tous les jours.

    C’est encore meilleur la deuxième fois. Pour vérifier ce phénomène, l’étude a été reconduite par les chercheurs auprès de 118 couples cette fois. Avec le même résultat. Et ce peu importe la fréquence des accouplements (la moyenne enregistrée était de quatre rapports sexuels par quinzaine), leur âge ou s’ils se connaissent depuis longtemps ou non.
    En retournant (sic) cette métrique, on peut en déduire que pour être tout le temps heureux, il suffit de faire l’amour un jour sur trois.

    Demi-Bémol. Sur sa globalité, l’étude constate qu’au quatrième mois, le bonheur conjugal s’est (un peu) amenuisé, et ce tassement se répète au sixième et dernier mois de l’étude. Le mariage étant le début d’une certaine forme de routine, on pouvait se douter que la satisfaction conjugale chuterait. Cependant, sur la durée, la satisfaction de son conjoint ne chute pas, voire progresse, ce qui prouve selon la psychologue que le sexe est étroitement lié à la durée d’une relation. En résumé : « Cette recherche est importante, dit Andrea Meltzer, parce qu’elle s’associe à d’autres qui suggèrent que les fonctions sexuelles servent à garder un couple lié. » Vous savez ce qui fait durer l’amour plus de trois ans, alors démenez-vous maintenant.

    Au passage, la dernière étude de Meltzer prouve que quand le sexe est bon, on a tendance à se laisser aller. Alors pour garder la ligne, il va falloir pousser le cardio à chaque séance de jambes en l’air…

    Vous aimerez aussi

    Autopromo avec Monsieur Poulpe

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.