Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    3 minutes de lecture

    Une scientifique décrypte nos couacs amoureux

    Et explique pourquoi on n’est pas forcément attiré par le meilleur partenaire

    Si votre vie sentimentale est une suite de sommets et de ravins, si vous accumulez les histoires impossibles ou si êtes collés avec un partenaire qui visiblement ne vous rend pas heureux… C’est peut-être la faute aux hormones et aux microbes ! Pandemic, un ouvrage scientifique sorti récemment vient nous éclairer sur nos choix amoureux qui s’opèrent malgré nous. Sonia Shah, journaliste scientifique et auteure à succès, décrypte les forces obscures de l’attraction amoureuse. Les deux responsables majeurs de vos couacs amoureux sont vos hormones et vos microbes !

    bacteria-1441275730x48

    Reprenons. Au départ, les femmes, notamment, conditionnées par des années d’happy end qui voit les amoureux convoler et faire beaucoup d’enfants, se mettent donc en tête de choisir un homme taillé pour la famille. Du côté masculin, c’est un peu la même rhétorique. Il y a les femmes qui plaisent et celles qu’on épouse, elles aussi toutes vouées au panthéon familial. C’est du moins ce que les films pensaient, la société et même les scientifiques lorsqu’ils se penchaient sur les raisons qui nous font trouver quelqu’un beau. Ils déchiffraient derrière les critères de beauté, une ode à la fertilité. Mais l’élan amoureux semble prendre des libertés avec ce chemin tracé.

    Menton large, yeux enfoncés et lèvres fines…

    La scientifique a constitué un échantillon de femmes du monde entier. Et par delà les rivières, les montagnes, les cultures…la plupart semblaient comme fascinées, irrémédiablement attirées par un homme au même physique, le menton large, les yeux enfoncés et les lèvres fines.

    Vous vous reconnaissez ? C’est la description par excellence du beau gosse dans les séries ou films à succès (il suffit de regarder Grey’s Anatomy pour comprendre).

    alex-dead-derek-doctors-favim-com-1220080

    Tout n’est pas fortuit dans cette convergence. Les hommes avec ces traits réguliers ont une quantité de testostérone supérieure à la moyenne. Et cette hormone masculine agit comme un puissant élixir d’amour. Elle diffuse des petites ondes que perçoivent les femmes. Traduction: Plus un homme a de la testostérone, plus une femme sera sensible à son charme et donc attirée par ce dernier.

    Amis célibataires…l’auteur estime au passage, que vous pâtissez peut être d’un manque de testostérone. Et de trop de qualités. Si si.

    Car le mâle surement campé sur son lots d’hormones se montre davantage tenté par batifoler que par s’unir pour l’éternité. Ils se marient beaucoup moins et, autrement la probabilité qu’ils divorcent est beaucoup plus importante. Pour ne pas arranger leur situation, ils seraient même infidèles et plus violents envers leurs compagnes selon l’auteur de Pandemic:

    « S’ils se marient, ils ont plus de chance de divorcer, d’être infidèles et d’adopter un comportement violent envers leurs épouses. »

    Résumons…comme ils attirent plus, ils sont aussi plus dispersés. Ce qui n’en fait pas les partenaires idéaux d’une vie stable. Et pourtant…les femmes, continuent d’entendre la sirène des hormones…assure la scientifique.

    peacock-1476507_960_720

    Le syndrome du paon

    La scientifique Sonia Shah assimile cela à la queue des mâles paons. C’est simple, plus elle est longue, haute et ostensiblement voyante, et plus les femelles paons sont attirées. Elles devraient donc se tourner vers des paons avec une queue moins voyante, moins haute et plus courte si elles souhaitent trouver un meilleur partenaire. Eh bien, c’est un peu la même chose pour les hommes.

    D’autant que ces paons se révèlent finalement plus fragiles selon l’auteur. La surdose de testostérone les rendrait plus vulnérable aux microbes. Voilà, voilà…

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Nos coups de coeur de la semaine

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.