Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Retrouver la vue grâce à un nano-implant rétinien

    Des chercheurs américains viennent de concevoir une nano-prothèse révolutionnaire. Placée dans la rétine, elle sera en mesure de parfaitement restaurer la vision de personnes souffrant de défaillance visuelle. Oui oui, on parle bien de re-voir quand on est aveugle !

    Les travaux d’une équipe de chercheurs de l’Université de San Diego devraient donner quelques émotions aux défaillants visuels. Présentée dans le Journal of Neural Enginering, cette prothèse va directement restaurer la capacité des neurones de la rétine à répondre correctement aux stimuli de lumière. Pour vous donner une image, le résultat équivaut à rebrancher le câble HDMI de votre télé au lecteur DVD : soudain sur l’écran noir, l’image ré-apparaît.

    Vitesse de  la lumière. La prouesse est permise grâce à des nano-fils en silicium qui prennent le relais de ces neurones à la ramasse. Ils détectent la lumière et stimulent la rétine instantanément. L’implant inventé par les Californiens, quant à lui, est un dispositif sans fil. Il transmet les données (telles que l’intensité, la clarté, la direction, etc) aux nano-fils à une vitesse record.

    Voir en Haute Résolution. Jusque-là, toutes les prothèses rétiniennes reposaient sur des capteurs de vision externes à l’œil ; autrement dit des mini-caméras qui transformaient ce qu’elles voyaient en signaux alternatifs. Plusieurs conséquences fâcheuses : une bonne dépense d’énergie, de la latence, et une résolution moindre. Les nano-fils de silicium, eux, imitent les cônes et les bâtonnets de la rétine sensibles à la lumière. Résultat : la résolution obtenue est supérieure à n’importe quelle autre prothèse créée à ce jour !

    L’avenir s’éclaire. Cette rétine suscite un espoir immense, notamment pour les individus atteints de troubles avec des résultats en deçà des seuils de cécité de 20/200 pour lesquels les autres prothèses ne pouvaient rien. Testée in vitro sur les rétines de rats atteints de dégénérescence rétinienne, la nano-prothèse fonctionne comme attendu. Il va sans doute s’écouler quelques années avant que le système puisse être adapté à l’homme. Mais pour les millions de personnes qui souffrent de maladies neurodégénératives, de dégénérescence maculaire, de rétinite pigmentaire et de troubles de la vision liés au diabète, le futur prend une autre perspective…

    Vous aimerez aussi

    Détours loves makers

    "Autopromo" avec Monsieur Poulpe

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.