Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Cette remorque électrique va transporter autant qu’un camion, mais sans polluer

    Deux Français ont inventé une remorque électrique capable de transporter jusqu’à 250 kg à vélo. Leur but ? Réformer le transport de marchandise en ville, et nous libérer des camions transporteurs encombrants et polluants.

    Sujet porteur. En 2014, Nicolas et Gilles, deux ingénieurs diplômés de Supelec, se mettent en tête de traverser le continent américain à vélo. Une bonne dose de sport doublée d’un moyen de ne laisser aucune empreinte carbone. Mais qui dit traversée de la Terre de Feu, dit escapade dans la Cordillère des Andes, et à vélo, avec un gros barda, ce n’est pas exactement de la tarte. « La solution est apparue évidente : une remorque électrique autopropulsée ! », racontent-ils dans une interview donnée dans le cadre des prix EDF Pulse qui récompensent des makers français. Sauf que, pas de bol, l’engin n’existe pas… encore. Qu’à cela ne tienne, ils annulent leur idée de road trip et s’activent à la fabrication de K-Ryole.

    La rupture tranquille. Embarquant quelques volontaires, ils attaquent la fabrication de leur smart-remorque qui devient rapidement un enjeu logistique et environnemental de dimension globale : « K-Ryole est une innovation technologique de rupture qui répond aux enjeux du décongestionnement et réduit les nuisances dans la ville de demain. De multiples solutions ont vu le jour, mais les véhicules individuels restent encore indispensables en ville pour transporter ses enfants ou des chargements volumineux. »

    Pour réussir ce tour de force de remplacer en partie les véhicules motorisés en ville, K-Ryole vise haut : elle permet de transporter jusqu’à 250 kilos derrière n’importe quel vélo – marchandises, équipements ou personnes.

    La tête et les jambes. La grande innovation de K-Ryole tient au fait que la remorque est électriquement autopropulsée grâce à un algorithme qui accompagne et anticipe les circonstances de la route et les réactions du cycliste de manière à ce que l’effort entre le vélo et la remorque soit nul, quels que soient la vitesse, l’inclinaison de la route et le poids transporté. Une vraie petite bombe technologique : propulsée par deux moteurs de 1500 W, elle possède une autonomie de 80 kilomètres, peut monter jusqu’à 25km/h et peut s’adapter à tout type de vélo, électrique ou classique, puisqu’elle se fixe au niveau de la selle.

    « Nous ouvrons la voie à une ville respirable, moins bruyante, décongestionnée et favorisant les mobilités actives qui sont bénéfiques pour la santé. »

    Rapprocher les gens aussi. Conséquence de sa capacité de charge importante, K-Ryole prétend contribuer au remplacement des camions en ville, notamment en vue de résoudre le casse-tête sociétal du « dernier kilomètre », celui qui coûte le plus cher aux entreprises à l’heure de la livraison de produits.

    Pour des tests réalistes,K-Ryole les effectuer sur les vélos prêtés par La Poste

    Enfin, ces finalistes du challenge EDF Pulse 2017 s’inscrivent aussi comme un outil d’inclusion sociale des personnes à mobilité réduite, en permettant à des familles ou à des accompagnateurs de partager une balade en ville à vélo avec leurs proches, améliorant l’accès aux déplacements et aux loisirs pour tous. On leur souhaite donc bonne chance !

    k-ryole.com

    Vous aimerez aussi

    Détours loves makers

    Autopromo avec Monsieur Poulpe

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.