Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Cette maison en plastique se monte en 5 jours et ne coûte que 6000 euros

    Lorsqu’un architecte et un ingénieur se rencontrent pour construire une maison en plastique recyclé, ça donne une invention pas chère et maligne comme une boite de LEGO !

    Briques hunter. Il y a une dizaine d’années Fernando Llanos s’est lancé le défi de construire sa maison lui-même. Mais quand ce Colombien s’est rendu compte que déplacer le matériel de Bogota jusqu’à Cundinamarca (à 60 km de là) allait être un calvaire, il s’est mis une drôle d’idée en tête : utiliser des matériaux en plastique recyclé bien plus légers que les briques et le ciment. Si l’idée est louable, ce pauvre Fernando, en partant de zéro, a aussi enchaîné les déconvenues. Son salut est venu de sa rencontre avec Oscar Menendez, un compatriote architecte obsédé par la même idée. Au sein de la société Conceptos Plásticos, ils ont mis leurs compétences en commun pour créer un prototype de maison conçue presque entièrement en plastique recyclé.

    Le plastique, c’est fantastique ! Avant tout, nos deux comparses fabriquent des centaines de briques de 3 kg pièce et plusieurs dizaines de piliers, entièrement conçus en plastique recyclé, refondu et moulé. À cet ensemble s’ajoutent la toiture et quelques jointures en métal pour consolider le tout. Commence alors une grande partie de LEGO qui dure cinq jours (seulement) afin de monter un petit pavillon de 40 m² comprenant deux chambres, un salon, une salle à manger, une cuisine et une salle de bain pour un investissement matériel de seulement 6 000 euros. Qui dit mieux ?

    Durable, et pas qu’un peu. Et en plus de coûter deux francs six sous et d’être très efficace pour isoler la chaleur comme le froid, l’un des défauts habituels du plastique devient tout à coup un avantage : la maison est certaine de tenir debout au moins trois cents ans (à moins de la démonter bien sûr). Et surtout, les bâtisses de Fernando et Oscar ont déjà fait leurs preuves. Elles ont remporté plusieurs prix d’architecture, mais surtout, elles ont servi à reloger une quarantaine de familles colombiennes déplacées à cause de conflits armées dans le sud-ouest du pays. À ce prix-là, on serait bien tentés de jouer aux LEGO par chez nous aussi…

    Vous aimerez aussi

    Détours loves makers

    Autopromo avec Monsieur Poulpe

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.