Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Björk joue les loup-garou avec un masque en 3D

    La chanteuse mêle fashion et tech.

    Ce masque façon loup-garou a été imprimé d’après la structure du visage de la chanteuse islandaise par l’artiste designer Neri Oxman.

    C’est confirmé : la chanteuse Björk est à la pointe de la tech. Fin juillet, elle a arboré un superbe – et légèrement inquiétant – masque imprimé en 3D sur scène, lors d’une performance au musée Miraikan de Tokyo, au Japon.

    On doit ce mariage entre mode et tech à l’artiste designer et professeure au MIT Neri Oxman. Celle-ci s’est inspirée du dernier album Vulnicura pour créer ce masque, grâce aux techniques de biomimétisme. Elle a en effet créé une interprétation digitale de la structure du visage de la chanteuse en utilisant des scans 3D, aidé par Stratasys (un des leaders de l’impression 3D). Le masque s’appelle Rottlace, soit “sans peau”, en islandais, et il est totalement flexible. Noir et blanc, il Rottlace, soit “sans peau”, en islandais, et il est totalement flexible. Noir et blanc, il ressemble à une chevelure en silicone, qui lui couvre le visage jusqu’au cou. Au site Techcrunch, Bjork a assuré qu’elle était “totalement fascinée par le travail de Neri Oxman et excitée d’avoir l’occasion de travailler avec elle”.

    Ils brillent dans la nuit

    Rottlace n’est que l’un des indénombrables costumes magnifiques que le chanteuse arbore sur scène. On pense par exemple à la création de l’artiste japonaise Maiko Takeda qui brille dans la nuit grâce à des pigments fluorescents. Des créations éthérées, géométriques et lumineuses…

    L’instagram de Bjork, c’est ici.

    Vous aimerez aussi

    Détours loves makers

    "Autopromo" avec Monsieur Poulpe

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.