Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Allo Houston ? Un Espagnol veut construire un temple zen sur la Lune !

    L’artiste Jorge Mañes Rubio, en résidence au sein de l’Agence Spatiale Européenne, a imaginé une incroyable structure lunaire qui pourrait bien devenir le meilleur point du vue pour contempler la Terre !

    Man on the moon. Cela fait un petit moment que l’Agence Spatiale Européenne envisage d’installer une base permanente sur la Lune, soit les prémices d’une présence humaine ailleurs que sur notre bonne vieille planète bleue. Sur la base de ce postulat, l’artiste espagnol Jorge Mañes Rubio a imaginé le « Pic de la lumière éternelle », qui pourrait devenir le premier bâtiment lunaire à n’avoir aucune autre fonction que susciter réflexion et inspiration. De l’art, de la beauté et de la contemplation à l’état pur. Eh, c’est aussi ça l’humanité !

    Pour ce bâtiment en forme de dôme qui ferait cinquante mètres de haut (!), l’artiste a d’abord choisi un lieu emblématique : le cratère de Shackleton. D’un point de vue spirituel, voilà un endroit situé au niveau du pôle sud lunaire, baigné presque en continu par un soleil rasant où l’on peut admirer la Terre d’un côté (deux semaines sur quatre) et l’infinité de l’espace de l’autre. Parfait pour se questionner plus que jamais sur le sens de notre place au sein de l’univers. Plus pragmatiquement, en raison de ce soleil toujours bas dans le ciel, le cœur du cratère de Shackleton est plongé dans une obscurité permanente. Conséquence : les spécialistes estiment hautement probable l’existence d’eau à l’état de glace à cet endroit. Pas complètement perché, le site choisi par notre artiste est le candidat naturel par excellence pour l’établissement d’une colonie lunaire.

    Ça va te faire Régolite. Pour les aspects pratiques, Rubio imagine bâtir son temple en créant sa structure avec des imprimantes 3D et du régolite (le sol lunaire) en guise de matière première. Pas un hasard puisque l’Agence Spatiale Européenne expérimente déjà ce procédé pour la construction de tous les bâtiments de la futur colonie. Détail amusant enfin : si sur Terre un dôme de cinquante mètres de haut pourrait s’effondrer sous son poids, il en va autrement sur la Lune grâce à la faible gravité. Difficile de ne pas regarder ce projet de temple avec des étoiles plein les yeux. Le ciel n’est définitivement plus la limite !

    Vous aimerez aussi

    Détours loves makers

    Autopromo avec Monsieur Poulpe

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.